Psy
Définitions P

Psy

Nom mixte, spécialiste des phénomènes de l’esprit humain, du comportement, des pensées et des sentiments. 

Je suis perdu·e au milieu de tous ces « psy… »

Le diminutif « psy » regroupe en réalité plusieurs métiers différents. Tout d’abord, il faut faire la différence entre psychologue et psychiatre. Un·e psychologue n’est pas médecin mais un·e professionnel·le, titulaire d’un titre professionnel de psychologue que l’on obtient à la suite de l’obtention d’un diplôme universitaire. Ce diplôme est reconnu et encadré par la loi ce qui permet d’être certain·e de consulter un thérapeute dont les compétences académiques sont reconnues. La liste des psychologues autorisé·es à exercer est établie en Conseil d’État, par décret et enregistrée sur un registre appelé “ADELI”. Les psychologues sont spécialistes du fonctionnement psychologique de l’être humain et accompagne ses patient·es sur des sujets très variés : image de soi, traumatismes, problèmes de comportements, relations aux autres, émotions, etc. Le travail des psychologues passe par l’écoute, le dialogue, des conseils… Ils exercent à l’hôpital, dans des associations, des centres de santé, des entreprises ou en cabinet privé.  

À l’inverse, le ou la psychiatre est un·e médecin qui s’est spécialisé·e dans la psychiatrie. Les psychiatres sont inscrit·es à l’ordre des médecins, travaillent en cabinet privé, en hôpital ou en clinique et leurs consultations sont remboursées par la Sécurité sociale. Ils traitent les problématiques des patient·es avec une approche médicale et  accompagnent autant des personnes atteintes de troubles psychiatriques sévères (la schizophrénie, la bipolarité, l’autisme, la dépression…) que d’autres plus « légers » (en cas d’anxiété, de deuil, de troubles du sommeil…). Comme tout médecin, les psychiatres peuvent prescrire des médicaments (des antidépresseurs ou anxiolytiques, par exemple). Ils peuvent également décider d’une hospitalisation. 

Le terme « psychothérapeute » quant à lui, regroupe toutes les personnes ayant obtenu un titre professionnel, protégé par la loi depuis 2004, en faisant valider un certain nombre de connaissances théoriques et pratiques. Les psychologues et psychiatres sont donc automatiquement psychothérapeutes mais ce titre peut aussi être obtenu par des médecins généralistes, des infirmier·es, des kinés ou toute personne pouvant faire valoir des compétences nécessaires. 

Enfin, la psychanalyse définit une forme en particulier de psychothérapie qui tente de démêler les conflits entre conscient et inconscient.

Quand et pourquoi aller voir un psy ?

Il n’y a pas besoin d’une raison spéciale ou d’un événement particulier pour aller chez le ou la psy. Parfois il se passe quelque chose dans nos vies qu’on arrive pas à gérer seul·e et pour lesquelles on a besoin d’être accompagné·e et puis, parfois, on ressent juste le besoin de parler à quelqu’un·e sans avoir un problème précis. Chacun·e a ses problèmes et n’importe qui peut ressentir ce besoin un jour ou l’autre. Alors même si tu as l’impression de ne pas avoir de vrais problèmes ou que d’autres vivent des situations pires que la tienne, ça ne veut pas dire que tu ne peux pas aller voir quelqu’un·e si tu en ressens le besoin.

Voir un·e psy te permettra d’avoir un moment à toi durant lequel tu pourras te confier, parler librement, sans jugement, de tout ce dont tu auras envie. Lui partager tes doutes, tes inquiétudes, ton mal-être mais aussi les événements qui te font du bien. Petit à petit il ou elle t’aidera à trouver ce qui ne va pas et à te sentir mieux.

Parler à un·e psy ce n’est pas comme parler à un·e ami·e. Tu vas pouvoir t’adresser à une personne neutre, qui n’a pas d’a priori sur toi, ta vie ou ton entourage. C’est quelqu’un·e qui est formé·e pour t’aider à mettre en lumière ce qui se passe à l’intérieur de toi et émettre ensemble des hypothèses sur lesquelles travailler ensuite.

Comment choisir son ou sa psy ? 

Il y a plusieurs critères sur lesquels s’appuyer pour choisir un·e psychologue, à commencer par sa spécialité. Neuropsychologie, psychopathologie, psychologie du travail, thérapie familiale, psychologie des enfants et des ados… chacun·e a sa spécialité et saura donc répondre à des problématiques spécifiques.

Trouver le ou la psychologue qui nous correspond n’est pas toujours le plus simple. N’hésite pas à en discuter avec ton ou ta médecin traitant·e, il ou elle saura certainement t’orienter. Si tu te sens d’en parler autour de toi, tu peux demander des recommandations aux personnes qui t’entourent. Tu peux aussi te tourner vers un centre médico-psychologique proche de chez toi ou demander des renseignements à l’infirmier·e de ton établissement scolaire (il y a peut-être même déjà un·e psychologue dans ton école). 

Une psychothérapie est un processus de soin qui peut varier totalement d’un thérapeute à l’autre. C’est avant tout une rencontre entre deux personnes : le ou la thérapeute et son ou sa patient·e. Ce qui conviendra à certain·e ne conviendra pas forcément à d’autres. C’est donc très important que tu te sentes en confiance avec ton psy et que tu n’hésites pas à lui parler de tes attentes et de tes besoins.

On ne trouve pas forcément le ou la psy qui nous convient dès le premier rendez-vous. Il te faudra peut-être en rencontrer plusieurs avant de te sentir à l’aise avec l’un·e d’entre eux. Ne te force pas à continuer à voir quelqu’un·e avec qui tu ne te sens pas à l’aise ou en confiance. C’est avant tout une question de personne et un·e psy qui convient parfaitement à un·e de tes ami·es ou à ta grande sœur ne sera pas obligatoirement celui ou celle qu’il te faut.

Où le ou la trouver ? 

Selon ta situation (tes moyens, ton âge, ton contexte familial) tu peux te tourner vers différentes structures : 

  • Les CMP (centres médico-psychologiques) proposent un accompagnement adapté en fonction de ton âge. Ils sont remboursés par la sécurité sociale et sont donc très demandés : il faut généralement prendre rendez-vous à l’avance.
  • Les CMPP (centres médico-psycho-pédagogiques) accompagnent principalement des jeunes jusqu’à environ 20 ans, notamment pour des troubles de l’apprentissage et des troubles psychiques variés. Ils sont également pris en charge par la sécurité sociale.

Pour ces deux types de structures tu auras besoin d’une carte vitale et de l’accord de tes parents ou représentant·es légaux·les si tu es mineur·e. Les professionnel·les qui travaillent dans ces structures sont habitué·es à aider des jeunes pour ce genre de situation. Tu pourras les rencontrer une première fois avant d’en parler à tes parents et organiser la suite avec eux. 

  • Les MDA (maisons des adolescents) accueillent des jeunes de 12 à 25 ans ainsi que leurs parents. Elles ne proposent pas toutes le même type d’accompagnement, il vaut donc mieux les appeler directement pour en savoir plus. Tu peux trouver la plus proche de chez toi ici : https://www.filsantejeunes.com/mda 
  • Les PAEJ (points accueil écoute jeunes) sont des associations, ouvertes aux adolescents et parfois à leurs parents. Elles sont gratuites et anonymes, tu peux y aller autant pour demander une aide psychologique que simplement t’informer. 

Bien entendu, comme n’importe où, les psys qui travaillent dans ces structures sont tenu·es au secret professionnel et ne pourront rien révéler de ce que tu leur diras, même à tes parents.

  • En cabinet : les psychologues peuvent aussi travailler en libéral c’est-à-dire dans leurs propres cabinets. Ces consultations-là ne sont malheureusement pas remboursées par la Sécurité sociale. 
  • Les urgences : en cas de grande détresse psychologique, tu peux aussi te tourner vers les urgences hospitalières. On y trouve toujours un psychiatre de garde qui peut te recevoir, t’écouter et t’orienter.

Comment se passe une séance chez le.a psy ? 

On ne peut pas vraiment répondre à cette question car chaque psychologue a sa propre méthode. La première séance sera simplement un premier contact qui vous permettra à tout·es les deux de vous rencontrer et d’envisager le chemin que vous allez suivre ensemble. C’est l’occasion pour toi de savoir si tu te sens à l’aise ou non avec lui ou elle. Tu n’es pas obligé·e de reprendre rendez-vous ensuite si la première séance ne t’a pas convaincu·e.  

Ensuite, lors des séances suivantes, il ou elle mettra en place la psychothérapie qui lui semble te convenir. N’hésite pas à lui dire si tu n’es pas à l’aise avec sa manière de procéder. Le processus de psychothérapie peut être remis en cause à tout moment et c’est au professionnel·e de savoir s’adapter pour te proposer le meilleur accompagnement possible. 

Pour qu’une psychothérapie fonctionne il faut tout de même que le ou la patient·e soit un minimum convaincu·e et impliqué·e dans le processus. N’hésite pas à poser à ton ou ta psy toutes les questions qui te viennent et à lui demander de revenir sur des points que tu n’as pas compris la fois précédente.

Oui mais ça coûte cher…

C’est vrai que souvent les psys libéraux coûtent cher (les prix des consultations peuvent aller de 50 à plus de 100 euros). Le Sécurité sociale ne les rembourse pas mais certaines mutuelles le font. Par contre, les thérapeutes en milieu hospitalier ou scolaire sont gratuits comme les structures qu’on t’a citées ci-dessus.

Il existe également le Pass Santé jeune, mis en place progressivement par le gouvernement en faveur du bien-être et de la santé des jeunes. Ce pass facilite la prise en charge de la santé mentale des jeunes et propose à tous les jeunes de 11 à 21 ans un forfait gratuit de 10 consultations avec un·e psychologue. Malheureusement ce pass est encore en cours d’expérimentation et n’est disponible pour l’instant que dans certaines régions. Tu peux te renseigner sur le site du Ministère de l’éducation nationale pour en savoir plus : http://jeunes.gouv.fr/actualites/actualites-interministerielles/article/lancement-du-plan-d-action-bien 

Et si je devenais psychologue ?

Puisqu’on est dans la période des choix d’orientation, pourquoi ne pas t’intéresser au métier de psychologue ? Il nécessite une formation universitaire qui dure 5 ans avec des stages. De très nombreuses universités françaises proposent des formations de psychologue avec des spécialités différentes, tu peux te renseigner sur leurs sites internets respectifs.

Pour plus d’infos, tu peux consulter la fiche métier du CIDJ : https://www.cidj.com/metiers/psychologue

La team Brio

Jette un œil à ces articles aussi !