Titre orientation
Définitions O

Orientation

Orientation, ici. professionnelle 
Nom féminin. Moyens mis en œuvre pour orienter quelqu’un·e dans une voie scolaire ou professionnelle selon ses aptitudes et ses goûts. 

À l’aide, je suis perdu·e !

Le terme orientation est assez révélateur de ce que l’on ressent au moment de choisir ce qu’on va faire plus tard. Dans la grande majorité des cas, on est un peu perdu·e et on a besoin d’une boussole pour s’orienter dans les méandres de toutes les formations possibles. 

Tu es ado, c’est assez normal de ne pas savoir ce que tu veux faire plus tard. C’est très difficile de se projeter dans une vie professionnelle quand on est encore au collège ou au lycée. Pas de panique, c’est très effrayant au début mais promis on s’en sort et surtout on a le droit de se tromper. 

Par où commencer ? 

La première chose qu’il faut que tu te dises c’est que tu as le temps. Contrairement à l’impression qu’on a parfois, ton avenir ne se décide pas en un seul choix capital et définitif. On n’est pas obligé de faire un seul et même métier toute sa vie. Beaucoup de personnes tâtonnent, essayent, se trompent, recommencent… à n’importe quel âge ! 

Essaye de faire les choses pas à pas, fais une liste de toutes les matières que tu aimes, dans lesquelles tu te sens à l’aise et que tu aimerais approfondir. Tu peux parler aux professeurs concerné·es pour leur demander des idées de formation en lien avec cette matière puis faire tes petites recherches. Quand l’intitulé d’une formation t’interpelle, n’hésite pas à regarder le détail des cours, à te renseigner sur les professeurs qui enseignent et à contacter l’école ou l’université pour avoir plus d’informations. Il y a plein de forums et salons organisés par les villes tout au long de l’année, c’est très pratique pour comparer. Idéalement, approche les personnes que tu rencontres avec des questions précises, mais tu peux aussi te laisser guider pour explorer !

Je sais pas ce que j’aime…

Encore une fois : pas de panique c’est normal. D’autant plus que tu vas sûrement découvrir plein de nouvelles choses en grandissant. Tu ne connais pas forcément déjà le métier que tu exerceras plus tard et d’ailleurs il n’existe peut-être même pas encore ! Il vaut mieux commencer par viser un secteur plus qu’un métier en particulier. 

Dans ta réflexion, essaye de lister tout ce qui te passe par la tête. Il n’y a pas d’idées stupides : dans un premier temps n’écoute que toi en ignorant les idées reçues que tu as pu entendre autour de toi. 

Avant de faire ton choix, essaye de découvrir le secteur qui t’intéresse plus en détail. Tu peux, par exemple, essayer de faire un stage d’observation, lire des livres sur le sujet, contacter (sur linkedin par exemple) des gens qui travaillent dans ce secteur pour leur poser des questions, explorer les sites internets des entreprises du secteur pour découvrir les métiers… Cela t’aidera à faire le tri ! 

… mais je sais ce que je n’aime pas ! 

Parfait. Normalement on a tou·tes quelques matières qu’on aime moins, voire qu’on déteste. C’est déjà une bonne chose d’éliminer les secteurs et métiers qui y sont liés. Cela pourra t’accompagner dans ta réflexion et t’aider à faire le tri entre plusieurs options ou même voire faire apparaître de nouvelles idées !

Lycée général et Bac + 5 ou rien ? 

En France, on a souvent une approche assez élitiste des études. Il faut absolument faire un cursus général au lycée puis se lancer dans une longue formation et obtenir obligatoirement au minimum un Bac + 5. 

Dans la réalité, tout le monde n’est pas fait pour ce type de cursus ou tout simplement pas intéressé et ça ne veut absolument rien dire. On est pas plus bête parce qu’on ne fait pas de longues études et surtout plein de métiers ne nécessitent pas 5 ans d’études, sans pour autant être pourris. 

L’important c’est que tu te diriges dans une voie qui t’intéresse. Si tu ne sais vraiment pas quoi faire et que tu t’en sens capable c’est plus simple de se tourner vers une formation généraliste qui te laissera le temps de choisir ensuite. Mais se spécialiser tôt c’est aussi une super option qui te permet de devenir autonome plus rapidement que les autres et ça ne veut pas dire que tu ne pourras pas changer plus tard !  

Si tu es très attiré·e par une profession manuelle par exemple, il ne faut pas hésiter à te lancer là-dedans. On n’a pas besoin uniquement de docteurs en physique pour faire tourner la société ! Tu seras peut-être plus épanoui·e en travaillant avec tes mains et te sentiras plus utile qu’en apprenant des pages et des pages de cours par cœur ! 

Quel type de formation ?

C’est bien de te connaître, savoir si tu te sens de repartir pour de longues années de cours ou si tu préfères te lancer dans la vie active rapidement, si tu as envie d’être très encadré·e ou plutôt très libre… BTS, Licences à l’université, écoles ou écoles prépa proposent des formations très variées et surtout un encadrement et rythme très différents. Encore une fois pas de panique, tout choix n’est pas définitif, tu as le droit te rendre compte qu’un type de formation n’est pas pour toi. D’ailleurs, il existe des passerelles d’admission entre ces différentes structures pour faire évoluer ton projet comme tu le souhaites.

Il n’y a aucune honte à choisir un cursus court, un parcours plus spécialisé qui peut te permettre de te lancer vite sur le marché du travail si tu le souhaites. Il  y a plein de formations de ce type dans de très nombreux domaines différents. Tu y trouveras certainement ton bonheur.

Pour mieux comprendre l’organisation d’un cursus et essayer de savoir s’il te conviendrait, tu peux essayer d’entrer en contact avec des élèves qui le suivent lors de portes ouvertes ou de salons.

Parfois on est aussi un peu obligé·e de choisir ses études en fonction de leur prix. Déjà, ce n’est pas parce que ta formation ne coûte pas des milliers d’euros qu’elle est mauvaise. Mais si l’école de tes rêves est payante ou qu’elle nécessite que tu vives loin de chez tes parents, sache qu’il existe de très nombreuses bourses et aussi que les banques proposent des prêts dédiés aux étudiants.

À qui demander de l’aide ?

N’hésite pas à te tourner vers tes proches, à écouter leurs avis et leurs conseils. Ils te connaissent et peuvent être une aide précieuse mais garde en tête que la décision finale t’appartient ! C’est TON avenir qui est en jeu, pas le leur et le but c’est que tu parviennes à trouver quelque chose dans lequel tu t’épanouiras toi. 

Pour plus de neutralité, tu peux aussi t’adresser à la personne en charge de l’orientation dans ton établissement scolaire qui pourra te conseiller. Tu peux aussi te tourner vers une structure comme le CIDJ qui propose un accompagnement gratuit. Tu peux aussi te plonger dans les différents dossiers proposés par l’ONISEP ou L’Etudiant, tu pourras y découvrir des idées de formations auxquelles tu n’avais pas pensé jusque là. N’hésite pas non plus à demander aux écoles, facs et prépas les plaquettes de présentation des cursus qu’ils proposent.

La team Brio

Jette un œil à ces articles aussi !