Les jeux vidéos rendent violent·es
Idées reçues

Les jeux vidéo rendent violent

Et les émissions de cuisine font grossir ? 

C’est une des idées reçues les plus répandues au sujet des jeux vidéo. Pourtant aucune étude n’a jamais réussi à le prouver. Par exemple, la revue Molecular Psychiatry a fait une étude pendant 2 mois sur 200 personnes pour analyser l’impact de la violence des jeux vidéos et est arrivée à la conclusion que les jeux n’avaient pas d’impact négatif sur les joueurs. 

La thèse de l’agressivité

Certain·es chercheur·euses maintiennent tout de même que les jeux vidéos peuvent rendre aggressif·ve pendant les 20 minutes qui suivent une partie. Cette agressivité serait due non pas à la violence du jeu mais à sa complexité et à l’adrénaline déclenchée par le fait de jouer. On reste tout de même bien loin des fusillades et autres actes de grande violence souvent imputés aux jeux vidéos. 

Des dizaines de catégories

Il existe des jeux vidéo violents bien sûr mais c’est aussi le cas de certains films, séries et livres ! Pourtant on ne dit jamais à un fan de films de guerre qu’il va devenir violent… D’autant plus que tous les jeux vidéos ne sont pas centrés sur la bagarre ! On voit difficilement comment Animal Crossing, Just dance ou Mario pourraient rendre violent ! On ne compte pas non plus les jeux qui sont axés sur la stratégie, la découverte de nouveaux mondes, la réflexion, etc. 76% des jeux vidéos qui sortent n’ont pas de limite d’âge (ça veut donc dire qu’ils ne proposent pas un contenu choquant). Et puis ça paraît plus sain de se défouler sur un jeu que sur un camarade de classe non ? 

Des effets bénéfiques

Certain·es chercheur·euses disent même que les jeux vidéos permettent d’apprendre à mieux maîtriser ses émotions ! Ainsi, le professeur Andrew Przybylski (chercheur en psychologie) a étudié les comportements de 5000 enfants et a établi que ceux qui jouaient environ une heure par jour étaient plus sociables et avaient moins de problèmes émotionnels que ceux qui ne jouaient pas du tout. En revanche, ceux qui jouaient plus de 3 heures par jour avaient souvent des soucis de socialisation. 

Restes quand même vigilant·e

Attention, il existe donc quand même un risque avec les jeux vidéos : comme beaucoup d’autres choses agréables (voir Alcool et Tabac), ils peuvent rendre accro (l’addiction aux jeux vidéos est une maladie reconnue par l’OMS). Comme pour tout, il faut savoir en profiter de manière raisonnable et équilibrée !

https://www.lumni.fr/video/les-jeux-video-rendent-ils-violents

Jette un œil à ces articles aussi !