ambition brio ados
A Définitions

Ambition

Ambition : nom féminin. Désir d’accomplir, de réaliser une grande chose, en y engageant sa responsabilité, sa fierté, son honneur.

Avoir de l’ambition ça veut dire quoi ?

Avoir de l’ambition, ça veut dire que tu te fixes des objectifs et que tu te donnes les moyens d’y parvenir. C’est tout, ça ne veut pas nécessairement dire que tu vas les atteindre. Dans la société française, quand on parle d’ambition, on fait souvent référence à l’appétence pour la réussite scolaire et professionnelle, sous laquelle se cache une définition très normée de la réussite : beaucoup de travail et des récompenses matérielles. Évidemment on pense souvent à l’argent et au fait d’atteindre ses objectifs coûte que coûte.

De fait, certain·es trouvent qu’être ambitieux·se c’est plutôt positif, d’autres pas du tout. Mais tu viens de lire la vraie définition, dans laquelle il y n’y a pas de notion personnelle ou professionnelle. En réalité, être ambitieux·se ça veut dire que tu as envie de réaliser des choses, qui engagent des efforts de ta part (quels qu’ils soient) et dont le résultat te rendrait fier·e. 

Pourquoi c’est cool d’être un peu ambitieux·se

Tout d’abord, il n’y aucun mal à être fier·e de soi, surtout lorsqu’on s’est donné du mal. Pour se sentir bien dans ses baskets c’est bien de trouver un domaine où tu es à l’aise et de l’entretenir, ça te donnera de l’assurance. Pour prendre des risques, il faut se sentir un minimum en confiance. Et ce qui distingue l’ambition et la simple envie d’atteindre un but quelconque c’est la taille de l’objectif. C’est-à-dire que c’est un peu dur, que ça va demander des efforts, voire des sacrifices. Ça veut dire que tu es capable de réfléchir à ce qui te rend heureux·se et de faire des choix autonomes pour y arriver.

Ensuite, l’accomplissement de tes objectifs n’est pas obligé de se faire au détriment des autres. Par exemple, si c’est important pour toi d’avoir de bonnes à l’école c’est cool, mais profites-en pour filer un coup de main à tes potes qui galèrent un peu. Si gagner la prochaine compétition de lancer de poids de ton club d’athlé c’est important pour toi, donne-toi à fond mais n’oublie pas que tu dois aussi aider à la maison, faire tes devoirs et prendre soin des ami·es qui te soutiennent. Avoir de l’ambition ne te retire aucun droit et devoir (familial, scolaire ou moral).  

Pourquoi c’est pas si grave de pas être super ambitieux·se

Déjà, tu es jeune, c’est normal de pas toujours être capable de savoir ce qui te ferait vraiment plaisir à moyen ou long terme. Ensuite, tu as le droit de te laisser vivre et de ne pas te donner de grandes missions compliquées. C’est tout à fait normal de ne pas forcément vouloir changer le monde, mais simplement suivre ton chemin, celui qui te rend heureux·se, plutôt que celui qui te rend exceptionnel·le (s’ils sont distincts l’un de l’autre évidemment !). Ça ne fait pas de toi quelqu’un·e de flemmard·e ou de moins adapté·e à la société. En plus, tu as sûrement de l’ambition sans le savoir.

L’ambition peut tout à fait être personnelle, et elle n’est pas proportionnelle au nombre de personnes qui y parviennent. Par exemple, c’est assez ambitieux de vouloir fonder une famille et de mettre l’énergie nécessaire pour que ses membres soient instruits et épanouis. À ton âge, ça peut aussi ressembler à vouloir dévorer tout le rayon sci-fi de la bibliothèque du coin en un an, être le·a pote le·a plus loyal·e qui soit ou surmonter sa peur de se mettre en maillot de bain. C’est toi qui fixe tes propres envies. 


J’aimerais bien avoir plus d’ambition, mais j’ai peur de pas être à la hauteur

Vaste sujet. Le manque d’ambition cache souvent une grande peur de l’échec. Se fixer des buts c’est forcément s’exposer à ses limites et ça peut être terrifiant. Mais c’est surmontable, c’est promis. Déjà, c’est super important de fixer ses propres objectifs, pas ceux que les autres aimeraient que tu atteignent. Ce qui te semble difficile, mais atteignable, pour toi, ne l’est pas forcément pour quelqu’un·e d’autre. Aussi, ce n’est pas de l’ambition si le résultat ne dépend pas de toi. Évidemment tu peux avoir besoin de soutien ou d’aide mais l’envie doit venir de toi. L’ambition repose sur trois piliers : tes objectifs, ta norme et tes limites. 

Comment avoir de l’ambition à hauteur de ses moyens ?

Tes objectifs c’est ce que tu aimerais atteindre et que tu penses pouvoir accomplir. Par exemple, avoir 15 de moyenne en SVT. Ta norme, ce que tu atteins sans trop d’efforts (pour certain·es c’est 14 pour d’autres, 9). Et tes limites c’est ce que tu es prêt·e à faire pour passer de ta norme à tes objectifs. Par exemple, être ok pour passer 2h tous les soirs à l’étude, mais pas arrêter ton activité préférée. On peut dire que plus il y a d’écart entre les objectifs et la norme plus tu es ambitieux·se. Par exemple, ça semble plus ambitieux d’atteindre 15 de moyenne quand on part de 9 que quand on part de 14. Cependant, tes limites sont aussi importantes.

Il peut sembler qu’avoir peu de limite c’est bon pour l’ambition, mais essayer de tout concilier, ça l’est aussi. Peut-être que celui qui vise 15 et part de 14, sa limite, c’est qu’il/elle ne peut pas travailler beaucoup plus pour l’école parce qu’il/elle fait du baby-sitting à côté. Il faut que tu détermines les trois pour tracer ton chemin taillé sur sur-mesure.

L’ambition est à la fois un cercle vertueux et un cercle vicieux. Si tu te fixes des objectifs à atteindre petit à petit, à chaque fois tu vas te rendre compte que tu es capable et ça va te donner la confiance en toi nécessaire pour viser un peu plus haut. Et si jamais tu te foires à un moment, c’est pas grave. Déjà, parce que, souvent, le pire qui puisse t’arriver c’est de te décevoir toi. Mais aussi, parce que tu pourras te reposer sur ce que tu as accompli jusqu’alors, voire recommencer si possible. À l’inverse, si tu ne tentes jamais rien par peur de te tromper, tu ne sauras jamais de quoi tu es capable et il sera de plus en plus difficile de prendre confiance en toi. 

Mes parents/mes profs ont plein d’ambition pour moi sans réfléchir à ce dont moi j’ai envie.

Comme on l’a déjà un peu dit, on vit dans une société qui valorise beaucoup la réussite scolaire. (alors même que le système scolaire français fixe des objectifs génériques et non individuels). C’est vrai que parfois, les autres projettent leurs propres ambitions sur toi. Souvent, parce que ça leur renvoie une bonne image d’eux de t’avoir emmené·e là où ils veulent. Cependant, tes parents veulent, a priori, ce qu’il y a de mieux pour toi. Jusqu’à parfois en oublier ce que, toi, tu veux pour toi. Tes profs aussi peuvent projeter leur envie de te voir exploiter ton potentiel.

Si ça t’arrive, prends le temps de réfléchir à ce qui te ferait envie profondément. Et explique-leur calmement que ton ambition n’est pas la leur et que tu aimerais atteindre tes objectifs de telle manière. Tu peux aussi leur rappeler que la motivation marche mieux quand elle vient d’une envie popre. Attention quand même à laisser un peu de place au compromis. Les autres voient parfois en toi des choses que tu ne vois pas à cause de tes peurs ou préjugés. Les adultes sont passés par là et il faut parfois leur faire confiance pour t’aiguiller. Ça pourrait te laisser une marge d’erreur avant de foncer tête baissée quelque part.

Je suis super ambitieux·se, j’ai toujours peur de décevoir

Si tu as peur de décevoir c’est peut-être que tu n’as pas posé toi-même tes objectifs. Est-ce que tu essaies de correspondre à une norme sociale, de plaire à tes parents, de ressembler à ton grand-frère ? Est-ce que tu accomplis tout un tas de belles choses pour toi ou pour les autres ? (D’ailleurs, es-tu sûr·e que les autres souhaiteraient vraiment que tu sois comme tu penses qu’ils veulent que tu sois ?) C’est important de se poser ces questions-là quand on a l’impression d’en faire trop par peur de faire mal. Surtout que ça peut devenir bien plus stressant, voire pénalisant que valorisant. Si tu te reconnais là-dedans, essaie de concentrer ton énergie sur des choses qui te font du bien. Quels sont les objectifs qui te satisfont toi ? Le reste, laisse-le tomber et prends du temps pour toi, ta famille, tes ami·es
Probablement que si tu en fais déjà beaucoup, personne ne sera déçu que tu en fasse moins et ton entourage serait content pour toi que tu aies trouvé ce qui te rend heureux·se .

Et l’ambition en amour ?

Tu remarqueras qu’on a parlé de plein de manières d’avoir de l’ambition, mais qu’on a pas parlé de relations amoureuses encore. Surtout, jusqu’à présent on a parlé d’objectifs que l’on se fixait pour soi et sur lesquels on avait du contrôle.

Pour les célibataires : on peut pas dire de quelqu’un·e qu’il est ambitieux·ce parce qu’il a envie de choper une personne qui semble hors de portée. Soit la personne désirée n’est pas réellement hors de portée (d’ailleurs c’est à elle de décider et non à toi). Soit elle est prise ou a déjà exprimé son refus et dans ce cas, il faut respecter ses limites. Ce n’est pas être ambitieux·se que d’insister auprès de quelqu’un·e qui a déjà refusé tes avances.

En couple, tes ambitions ne doivent pas empiéter sur celles de ton·a partenaire. Il faut être prête·es à faire des compromis et à se fixer des objectifs atteignables ensemble pour avancer main dans la main et pas l’un·e contre l’autre.

La team Brio ados

Jette un œil à ces articles aussi !