Calendrier
Définitions M

MÉTHODES NON RECOMMANDÉES

Il existe plusieurs méthodes de contraception dites “naturelles” qui sont très peu fiables. On te déconseille donc leur utilisation si tu ne veux pas prendre le risque d’une grossesse.

L’abstinence périodique 

Cette méthode consiste à observer son cycle et à éviter tout rapport non protégé pendant la période dite fertile c’est-à-dire autour de l’ovulation. Il faut donc avoir un cycle parfaitement régulier et très bien le connaître. 

Le problème c’est que l’ovulation n’est pas une science exacte et qu’elle peut être imprévisible, même quand on a un cycle régulier. C’est d’autant plus le cas quand on est jeune.

La méthode des températures 

Généralement, la température corporelle augmente légèrement pendant l’ovulation (entre 0,2 et 0,4%). La méthode des températures consiste donc à prendre sa température tous les jours à la même heure pour repérer le moment de l’ovulation et ne pas avoir de rapport sexuel non protégé pendant les quelques jours suivants.

Cette méthode n’est pas fiable car les spermatozoïdes vivent environ 5 jours : si on a eu des rapports avant l’ovulation, il y a donc un risque de grossesse. De plus, l’ovulation peut avoir lieu de manière imprévisible et la température corporelle peut augmenter pour différentes raisons.

L’observation de la glaire cervicale 

À l’approche de l’ovulation, la glaire cervicale (substance sécrétée par le col de l’utérus) devient plus abondante, fluide et s’écoule par le vagin. Cette méthode consiste à surveiller l’aspect de la glaire cervicale qu’on appelle aussi pertes blanches pour déterminer la période d’ovulation.

Encore une fois, cette observation est imprécise et ne permet pas réellement de déterminer le moment de l’ovulation. La glaire cervicale peut être modifiée par différents facteurs : le désir sexuel, le contact avec du sperme, les infections vaginales…

La symptothermie 

C’est une méthode qui mêle toutes les méthodes d’auto-observation citées précédemment. Elle permet de déterminer plus précisément la période de fertilité 

Il existe des formations pour apprendre à maîtriser cette méthode. Toutefois pour la maîtriser parfaitement il faut avoir des cycles extrêmement réguliers, être à l’aise avec son corps et le connaître parfaitement. À l’adolescence le corps n’est pas encore bien réglé. Cette méthode est donc très risquée.

Le retrait 

Cette méthode consiste à retirer le pénis du vagin juste avant l’éjaculation. 

Elle n’est pas du tout fiable pour plusieurs raisons : 

  • l’éjaculation peut être imprévisible 
  • le liquide pré-séminal peut contenir des spermatozoïdes en quantité suffisante pour féconder un ovule

Jette un œil à ces articles aussi !