Implant dans un bras
Définitions I

L’implant

Qu’est ce que c’est ? 

L’implant est un petit bâtonnet en plastique (4cm de long 2mm de diamètre) que l’on place sous la peau du bras. C’est un contraceptif hormonal puisqu’il délivre en continu une petite quantité de progestatif dans le sang.

L’implant bloque ainsi l’ovulation, modifie l’endomètre pour empêcher la nidation et modifie la glaire cervicale pour bloquer le passage des spermatozoïdes. 

Comment on l’utilise ?

Il est placé par un·e médecin ou sage-femme sous la peau du bras à l’aide d’une aiguille et sous anesthésie locale. Une fois en place, il est quasi invisible.

Tu peux le faire retirer à tout moment. Sous anesthésie locale encore, le·a professionnel·le de santé fera une petite incision et le retirera avec une pince. 

L’implant ne protège pas des IST et ne te dispense donc pas d’utiliser un préservatif. 

L’efficacité

Dès le lendemain de la pose, l’implant est efficace à 99% et ce pendant 3 ans.   

Ne pas utiliser       

  • avec certains médicaments (épilepsie, tuberculose) 
  • avec des médicaments contre les états dépressifs à base de millepertuis
  • en cas de maladies infectieuses 
  • en cas de phlébite ou d’embolie pulmonaire
  • en cas de tumeur sensible aux hormones sexuelles
  • en cas de saignements vaginaux inexpliqués 
  • en cas de maladie grave du foie.

Comme pour toute contraception hormonale, si tu choisis l’implant, il est fortement déconseillé de fumer. Cela peut provoquer des accidents cardio-vasculaires. Le mieux pour ta santé c’est donc d’arrêter de fumer !

Les + 

  • ne nécessite pas de prise quotidienne et dure 3 ans.
  • ne contient pas d’œstrogène
  • un nouvel implant peut être inséré immédiatement après le retrait de l’ancien
  • il est remboursé en France

Les –

  • risque de prise de poids 
  • peut modifier les règles (les supprimer, les rallonger, les raccourcir…)
  • peut causer des saignements fréquents        

Effets indésirables 

L’implant peut, dans de rares cas, se déplacer dans le bras, dans un vaisseau sanguin ou dans l’artère pulmonaire (s’il a été placé trop profondément). Il faut donc vérifier régulièrement sa présence au bon endroit en le touchant.

Jette un œil à ces articles aussi !