Job / Petit boulot
Définitions J

Job

Job, nom masculin : Travail rémunéré, souvent provisoire, qu’on ne considère pas vraiment comme un métier. On peut aussi parler de  «petit boulot». 

Est ce que je peux travailler avant mes 18 ans ? 

Tu peux travailler avant tes 18 ans, mais le travail des mineur·es est très encadré et c’est normal. En principe, une personne ne peut pas travailler avant l’âge de 16 ans, âge jusqu’auquel l’école est obligatoire en France. Il s’agit d’une interdiction de principe posée par l’article L. 4153-1 du Code du travail. Cependant, il y a des exceptions. Techniquement, tu peux commencer tes premiers petits boulots à 14 ans, c’est autorisé. Mais c’est à partir de 16 ans que tu peux décrocher un vrai travail (CDI, CDD, contrat temporaire…). Tout·e mineur·e doit avoir l’autorisation de son représentant légal pour travailler (sauf s’il·elle est émancipé·e). 

Avant 14 ans

Tu ne peux travailler que dans des secteurs très spécifiques. Le monde du spectacle, du cinéma, de la radio, de la télévision ou de la musique. Tu peux aussi travailler en tant que mannequin ou dans le monde de la compétition de jeux vidéos. Ton·a représentant·e légal·e ne doit pas simplement donner son accord. Il ou elle doit effectuer une demande auprès de l’inspection du travail pour avoir l’autorisation de “faire travailler son enfant”.

A 14 et 15 ans

L’accord de l’inspection du travail est encore nécessaire. En effet, tu ne peux travailler que pendant les vacances scolaires et suivant  plusieurs conditions. Les vacances doivent durer au moins 14 jours et tu dois bénéficier d’un repos continu d’une durée au moins égale à la moitié de la durée totale des vacances. Sur deux semaines de vacances, tu ne pourras donc pas travailler plus d’une semaine. Tu ne peux  pas travailler plus de 35h par semaine ni plus de 7h par jour. Ta rémunération doit être au moins égale à 80% du Smic (8,12€ par heure). 

A 15 ans,

Si tu as terminé le collège, tu peux démarrer un apprentissage. Si ce n’est pas le cas, tu dois attendre d’avoir 16 ans. Le principe de l’apprentissage, c’est l’alternance entre un enseignement théorique en CFA (centre de formation des apprentis) et un enseignement pratique du métier chez un·e employeur·se avec qui tu signes un contrat d’apprentissage.

A partir de 16 ans,

L’école n’est plus obligatoire, tu es considéré·e comme suffisamment âgé·e pour travailler et décrocher un contrat de travail “d’adulte”. 

Je peux trouver quoi comme travail? 

Tu t’en doutes bien, tous les métiers ne sont pas accessibles aux mineurs car certains nécessitent une formation particulière ou encore pour des raisons de santé ou de sécurité. Mais voici quelques exemples de jobs auxquels tu peux avoir accès: 

  • Les services à la personne : baby-sitting, services à domicile, garde d’animaux etc. 
  • La restauration : extras, service en salle, plonge etc. 
  • L’animation : dès 17 ans, tu peux passer ton Bafa 
  • Les travaux saisonniers agricoles : vendanges, cueillette du muguet, maraîchage, conditionnement etc. 

Où chercher pour trouver un travail ? 

Pour des raisons administratives, les employeurs vont en général privilégier l’embauche de personnes majeures. Mais rassure-toi, si tu en as vraiment besoin/envie, trouver un travail n’est pas impossible ! 

Fais appel à ton réseau de proximité, parles-en à ta famille, amis, voisins, commerçants de ton quartier. Va dans les salons de type  « job étudiant »   qui ont lieu tous les ans un peu partout en France. Pense aussi à regarder les annonces sur internet, la presse et éventuellement les affichages papier dans les grandes surfaces et petites entreprises de proximité. On y retrouve souvent des offres de petits boulots chez les particuliers. 

Le travail des mineur·es est très encadré, quels sont mes droits ? 

La loi autorise l’emploi des mineur.e.s mais ces dernier.e.s sont considéré.e.s comme des travailleurs particulièrement vulnérables, que ce soit physiquement ou moralement. Il est donc prévu diverses conditions visant à assurer leur protection. 

Plusieurs critères sont observés : 
  • L’atteinte à la moralité : tu ne peux pas travailler dans un cadre qui t’expose à des actes ou des représentations à caractère pornographique ou violent
  • Les risques pour la santé : tu ne peux pas faire un travail qui pourrait présenter un risque pour ta santé, sauf si ce risque est considéré comme une nécessité de la formation professionnelle. Dans ce cas, l’employeur·se doit faire une déclaration de dérogation auprès de l’inspection du travail. 
  • Les risques pour la sécurité : comme pour la santé, l’employeur·se doit demander une dérogation auprès de l’inspection du travail.

Le temps de travail 

La durée maximale prévue est de 35h par semaine contre 48h en temps normal. La journée de travail n’excède pas 8h par jour et en tant que mineur·e. tu ne peux pas travailler plus de 4h30 d’affilée. Tu dois en principe bénéficier de 48h de repos continu par semaine, ce qui correspond au week-end. Mais, si tu as plus de 16 ans, ton employeur·se peut obtenir l’autorisation de l’inspecteur·rice du travail pour abaisser à 36h ce temps de repos. 

Il est interdit de faire travailler un·e mineur·e. lors d’un jour férié

Le travail de nuit est, lui aussi, interdit en principe. Mais encore une fois, selon le secteur d’activité comme la restauration ou la boulangerie, il peut y avoir des dérogations de la part de l’inspection du travail. Malgré tout, l’interdiction de travailler entre minuit et 4h du matin est ferme, il ne peut y avoir de dérogation.  

Les heures supplémentaires sont possibles, à titre exceptionnel, dans la limite de 5h par semaine mais l’avis du médecin du travail et l’accord de l’inspecteur du travail sont obligatoires. 

Dans le cadre d’un contrat de travail standard, le travail du dimanche est autorisé si l’entreprise bénéficie d’une dérogation. La période minimale de repos est de deux jours consécutifs. Pour les apprentis, le travail le dimanche est autorisé selon le secteur (l’hôtellerie, la restauration, la jardinerie…)

La rémunération 

Un·e salarié·e mineur·e est normalement rémunéré·e à hauteur du Smic. Selon l’âge, il pourra être moins élevé. S’il a moins de 17 ans, le salaire peut descendre à 80% du Smic. Entre 17 et 18, il peut descendre à 90%. 

En dehors des exceptions prévues par la loi, tu auras les mêmes droits et obligations qu’un·e salarié·e majeur·e. On applique le principe à travail égal, salaire égal. On ne peut pas diminuer ton salaire si tu effectues exactement le même travail qu’un·e salarié·e majeur·e. Souvent un·e travailleur·se mineur·e à post égal effectue moins de tâches que ses collègues et son travail demande moins de qualifications alors la minoration de rémunération est justifiée. 

Mes amis ont déjà travaillé mais pas moi, je suis normal·e ? 

Rassure toi, ne pas avoir travaillé avant ta majorité, c’est tout à fait normal et il n’y a pas de honte à avoir. Tandis que certains vont devoir trouver un petit job tôt pour soutenir financièrement la famille, d’autres choisiront de faire des petits boulots pour se faire de l’argent de poche et être un peu indépendant·es de leurs parents. Parfois tes ami·e·s choisiront aussi de travailler pendant leurs vacances ou leur temps libre pour acquérir un peu d’expérience du monde du travail.

 Mais rien de tout ça n’est obligatoire ! Tes parents ont l’obligation de pourvoir à tes besoins jusqu’à ta majorité et tu seras amené·e à découvrir le monde du travail lors des stages obligatoires dans ton cursus scolaire, si tu en suis un. Chacun·e est différent·e et chaque famille est différente. Certains parents incitent leurs enfants à faire des petits boulots en parallèle de l’école pour leur apprendre à être indépendant plus tôt. D’autres ne partagent pas du tout ce point de vue et préfèrent que leurs enfants se consacrent pleinement à leurs études sans se soucier de ces questions d’argent. Sans oublier ceux qui n’ont pas le choix et se trouvent dans l’obligation de trouver un travail tôt. 

Qu’est ce que je dois faire?

Tous les cas de figure existent et chez Brio, on est absolument pas ici pour te dire que l’un est mieux que l’autre. On veut simplement t’expliquer tes droits et te permettre de réfléchir à propos de ces sujets-là en pleine connaissance de cause. Dans tous les cas, la clé c’est la discussion. Si tes parents te poussent à trouver un travail mais que ça te fatigue trop et que ton travail à l’école en pâtis, discutes-en avec eux. Si tes parents refusent catégoriquement que tu cherches un travail mais que tu as envie de connaître ce que c’est, discutes-en avec eux. Vous pourrez, en famille, décider de ce qui convient le mieux à tous. 

La team Brio

Jette un œil à ces articles aussi !