Passion
Définitions P

Passion

Passion, nom féminin. Affection très poussée pour une activité, une forme artistique, un passe-temps… 

L’adolescence, c’est souvent le moment où se dévoilent les passions. Que ce soit pour un sport, un art ou tout autre type d’activité, avoir une passion c’est super. C’est souvent un moyen de développer ta personnalité, de savoir qui tu es et de te différencier des autres. 

Ici, on va beaucoup parler des passions les plus répandues, souvent artistiques ou sportives mais tu peux être passionné·e par tout et n’importe quoi : une matière scolaire, un jeu, un animal (la galinette cendrée par exemple !) etc. Il n’y a pas de passion mieux que d’autres tant qu’elle te permet de t’épanouir ! 

Je n’ai pas de passion, c’est grave ? 

Tu as peut-être de nombreux centres d’intérêts, sans que l’un d’entre eux fasse battre ton cœur plus que ça. Tu n’es pas obligé·e d’avoir une passion. Certaines personnalités y sont plus enclines que d’autres mais ça ne veut pas dire que tu n’es pas quelqu’un d’intéressant ou que tu seras malheureux si tu n’es pas passionné·e par quelque chose. Tu peux simplement aimer plusieurs choses sans rêver que l’une d’entre elles occupe tout ton temps et toute ta vie. 

J’ai une passion mais je n’ai pas envie d’en faire mon métier. C’est normal ? 

Bien sûr ! Il n’y a pas vraiment de règle concernant les passions ! Par exemple, beaucoup de gens sont passionnés par un sport sans forcément rêver de devenir sportif. Une passion c’est simplement quelque chose qui te rend heureux·se. Parfois, la pratiquer d’une manière ou d’une autre sur ton temps libre suffit à te rendre heureux·se. Et puis ne pas pratiquer ta passion à plein temps peut la faire vivre plus longtemps ! 

Est ce que je peux vivre de ma passion ? 

Tu es peut-être vraiment à fond dans la discipline qui te passionne et tu ne conçois pas faire autre chose de ta vie. C’est un beau projet d’avoir envie de se lever tous les matins pour faire quelque chose que l’on adore. Malheureusement on est souvent passionné·es par des domaines dans lesquels il est difficile de travailler. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas essayer. La meilleure chose à faire, c’est de te donner à fond et d’essayer. La pire chose qui puisse arriver c’est que ça ne marche pas. Dans ce cas tu n’auras aucun regret à avoir car tu auras essayé. Et il sera toujours temps de trouver une nouvelle voie. 

Toutefois, garde bien en tête que la plupart des métiers « passions » sont difficiles à atteindre et parfois ça ne marche pas même si on est excellent. Il ne faut pas que cela te fasse perdre confiance en toi ou que tu te dévalorises. 

Si tu n’arrives finalement pas à vivre de la discipline qui te passionne en elle-même, il y a peut-être d’autres métiers en lien avec cette discipline qui te permettront de rester proche de ta passion. Si tu es passionné.e par la peinture par exemple, tu peux travailler dans un musée. Tu adores la musique ? Tu peux te tourner vers un métier dans une salle de spectacle ou devenir agent artistique. Si ta passion est un sport tu peux aussi trouver des métiers liés : agent, gestionnaire administratif pour une équipe, chargé de communication… Il y a de très nombreux métiers qui gravitent autour de chaque domaine et qu’on ne soupçonne pas toujours. Il y a ainsi beaucoup de manières de vivre de ta passion ! 

Mes parents ne veulent pas que ma passion devienne mon métier. 

Tes parents sont peut-être inquiets à l’idée que tu ne suives pas un cursus « classique »  et que tu te lances dans une filière qui comporte moins de débouchés. Les métiers artistiques ou sportifs font souvent peur aux parents car ils sont plus précaires. 

Tes parents ne veulent certainement pas ton malheur mais veulent te protéger d’une vie qui n’est pas toujours évidente et peuvent avoir peur pour toi. Tu peux leur expliquer à quel point ta passion est importante pour toi et que tu as besoin de la vivre pour être heureux·se, même si tu es conscient·e des risques. Mais écoute aussi ce qu’ils ont à te dire. Ils seront peut-être de bon conseil et vous pourrez trouver un compromis. (Promis, moi je ne regrette pas du tout de les avoir écoutés ! )

Est-ce-que la passion peut s’arrêter ? 

Les passions peuvent évoluer avec le temps. Tu peux être passionné·e par quelque chose lors de ton enfance et t’en détacher en grandissant. C’est pas grave, ça veut juste dire que tu grandis et que tu évolues. 

Une passion peut fluctuer tout au long de la vie et ce n’est pas grave si elle s’estompe. Elle t’aura forcément apporté des choses positives et t’aura aidé à devenir la personnes que tu es. Tu peux aussi te découvrir une passion à tout âge. Encore une fois : il n’y a pas de règle ! 

Avoir une passion c’est parfois aussi lourd à porter. Tu devras peut être faire des choix importants et sacrifier certaines parties de ta vie pour pouvoir la vivre à fond. Par exemple renoncer à certaines soirées avec tes amis, à des vacances et plus tard, faire des choix par rapport à ta vie de famille

Dans beaucoup de cas ce n’est qu’un mal pour un bien et la passion reste la priorité numéro 1, mais parfois on se rend compte que finalement on n’est pas prêt·e à renoncer à tout pour ce qui nous passionne.  C’est parfois dur à admettre mais ce n’est pas grave ! Tu trouveras très certainement un moyen de continuer à la vivre autrement, sans avoir à renoncer à d’autres choses qui te tiennent à cœur. 

Pèse toujours le pour et le contre et demande-toi ce qui te rend le plus heureux·se, sinon ta passion peut devenir un fardeau. 

Finalement, avoir une passion c’est merveilleux mais ce n’est pas toujours facile. Ce n’est pas non plus immuable et comme tous les éléments de ta personnalité, ça peut évoluer avec le temps. Dans la Team Brio on a une grande passionnée de musique, qui as eu un parcours assez chaotique avant de s’épanouir pleinement. Elle a choisi de te parler de son expérience dans un petit audio :

Une de nos meilleures copines quant à elle, n’a jamais eu de passion et elle n’en a pas du tout souffert ! Voici son témoignage :

Jette un œil à ces articles aussi !