Tabac
Définitions

Tabac

Tabac : nom masculin 

Plante originaire d’Amérique latine, haute et à large feuille qui contient un alcaloïde appelé nicotine. On le connaît surtout pour ses feuilles séchées destinées à la consommation, le plus souvent sous forme de cigarette. Ici on ne va pas te parler de la culture du tabac mais de sa version transformée : les cigarettes (industrielles ou roulées) ! 

Pourquoi on t’en parle?

Tu as probablement des proches qui fument, d’autres qui arrêtent. Tu entends à la radio, à la télé des messages de prévention contre le tabac. Alors pourquoi on t’en parle nous aussi? 

En France, la cigarette concerne près de 16 millions de personnes sur 67 millions. Un tiers des 15 à 19 ans se considère comme fumeur·se occasionnel·le ou régulièr·e. L’âge moyen de la première cigarette fumée est de 14 ans. 

Pourquoi on associe cigarette avec addiction et danger pour la santé? 

C’est d’abord à cause de la nicotine, le psychotrope responsable de la dépendance présent dans le tabac. Ce n’est pas ça qui est cancérigène dans la cigarette. Tout ça c’est un peu technique mais en gros quand tu fumes il y a un pic rapide de concentration de nicotine dans ton organisme. C’est ce pic qui est vraisemblablement responsable de l’effet addictif de la clope. 

Dans une cigarette il y a plus de 7000 composés différents dont 69 sont cancérigènes. Parmi ces agents cancérigènes on retrouve le goudron qui est responsable de la dégradation de tes cellules. Le monoxyde de carbone dans la fumée inhalée est responsable des troubles cardio vasculaires. Ces substances, on les retrouve aussi dans le tabac à rouler et les chicha. On en on parlera dans de prochains articles.

Concrètement, au delà des risques de cancer de tous types, d’AVC etc.  la cigarette, c’est un vieillissement de la peau précoce avec une apparition de rides, de cernes, un teint grisâtre et un épaississement de la peau. C’est aussi une perte progressive du goût, une mauvaise haleine et un jaunissement, voire noircissement des dents. Tu perds en capacité respiratoire et faire du sport à haute intensité peut devenir compliqué. La cigarette cause également des infections nez-gorge-oreille très récurrentes ainsi qu’une altération de tes cordes vocales. On reconnaît bien la fameuse  «voix de fumeur·se».  

La cigarette est dangereuse quand tu la consommes mais aussi après. En effet, l’arrêt de la clope peut te rendre dépressif·ve, irritable, frustré·e, en colère, insomniaque, entraîner des troubles de la concentration, te faire prendre du poids etc. 

La cigarette et les problèmes de poids

Attention, on parle de l’effet coupe faim du tabac mais garde bien en tête que ce n’est pas une solution pour perdre du poids ! Lorsque l’on est pas à l’aise dans son corps on peut se dire que fumer peut aider à garder la ligne, voir perdre du poids. Parfois ça peut être tentant, ça semble facile mais la perte de poids n’est absolument pas garantie et la prise de poids qui succède l’arrêt elle par contre est quasiment automatique. Alors n’écoute pas tes copains et tes copines qui te disent garder la ligne grâce à la cigarette, ce n’est pas forcément vrai. Ne tombe pas dans ce piège.  PS : ce n’est pas l’arrêt de la cigarette en soi qui va te faire grossir mais le manque de nicotine que les gens compensent souvent avec de la nourriture.

Mais c’est qu’une clope en soirée c’est rien ! 

FAUX ! Le danger principal de la consommation de tabac c’est la durée d’exposition et non la quantité consommée. Si tu ne fumes que de temps en temps tu intoxique ton corps tout doucement. Les risques d’accoutumance et de dépendance sont plus importants mais aussi les risques de cancer et autres complications «joyeuses» augmentent. Ça vaut aussi pour les chichas occasionnelles.

Ok, ce n’est qu’une clope en soirée mais sois bien conscient·e que cette clope occasionnelle est tout aussi dangereuse pour ta santé que pour celle des personnes qui t’entourent. 

Le tabagisme passif c’est quoi?

Le tabagisme passif, c’est l’exposition à la fumée dégagée par des cigarettes, chicha ou des joints dans des espaces clos. En effet, la fumée de la cigarette ne concerne pas uniquement celui qui la fume mais aussi tous les gens qui l’entourent. L’OMS nous le rappelle : il n’y a pas de seuil au-dessous duquel le tabagisme passif est sans danger ! Chaque année, il cause dans le monde plus de 1,2 million de décès prématurés en plus de graves maladies cardiovasculaires et respiratoires. Il s’agit, dans la plupart des cas, de personnes de l’entourage proche du fumeur, le·a conjoint·e ou encore ses enfants. Mais il peut aussi s’agir de ses ami·es. Il n’y a pas de moyen de protéger efficacement du tabagisme passif et les conséquences ne sont pas visibles rapidement. C’est la responsabilité du fumeur de protéger son entourage de ses propres addictions. 

Concrètement, quand tes potes non fumeurs te demandent de fumer plus loin, fais-le, même si vous êtes plusieurs et en majorité. Quand tu fais des soirées privées en appartement, prends l’habitude d’au moins fumer à la fenêtre ou encore de descendre dans la rue pour fumer ta clope. Si tu as un·e ami·e qui décide d’arrêter de fumer, évite de le.a tenter en fumant devant. Tu choisis de fumer et par conséquent de prendre des risques pour ta santé, tes ami·es non. Ils n’ont pas à subir ton choix, respecte-les. 

Et la cigarette électronique du coup? 

La cigarette électronique c’est le nouvel accessoir du fumeur ou de la fumeuse. On observe depuis quelques années une augmentation nette des utilisateur·trices de vapoteuse. C’est un “dispositif à batterie qui dispense un mélange de propylène-glycol, de nicotine (en option), d’eau, d’arômes et de glycérine végétale propulsés sous forme de vapeur et inhalé par l’utilisateur”.  Bref, un accessoire qui chauffe un liquide complexe à haute température et qui, chargé en nicotine ou non est censé «remplacer»  la cigarette traditionnelle. La concentration en nicotine peut varier entre 0 et 20mg/ml selon les besoins. (voir plus si tu fais partie des petit·es malin·es qui l’ont débridée).

Certain·es te diront que c’est un outil pour accompagner l’arrêt de la clope, une clope de remplacement. Mais leur attrait principal tu le connais : c’est les goûts proposés. Et c’est bien ça le problème ! Avec les différents goûts proposés, les cigarettes électroniques deviennent des gourmandises et toujours plus de jeunes notamment ont envie de  «goûter»  , de les essayer «pour tester» . Mais retiens bien que la cigarette électronique reste une cigarette et que c’est une voie plus ludique /  douce pour commencer la cigarette. 

Attention, ce n’est pas parce que les cigarettes électroniques ne contiennent pas de tabac qu’elles ne présentent aucun risques pour la santé. Du coup, comme pour la vraie cigarette, la vapoteuse tu l’utilises loin des non-fumeur·ses. Tu n’as pas à leur imposer la fumée de cette cigarette aussi même si elle est plus sucrée et, en apparence, moins dangereuse. L’utilisation des cigarettes électronique est encore jeune, les scientifiques n’ont pas encore pu identifier avec certitude les effets indésirable et autres risques liés à cette nouvelle pratique. Ce n’est pas parce qu’on n’a pas identifié de risques précis aujourd’hui qu’il n’y en a aucun

Et la planète du coup? 

La cigarette, en plus d’être mauvaise pour ta santé est mauvaise pour la planète. De sa production à sa consommation, la cigarette pollue l’eau, l’air et les sols. La culture du tabac participe à la déforestation, les produits chimiques utilisés pour cette culture dégradent les sols et les rendent infertiles. Chaque année plus de 200 000 hectares de forêt sont coupés pour faire place à cette culture. La fumée secondaire, celle qui est expirée par un fumeur fait partie des polluants les plus dangereux

  • Le risque de développer un cancer est 57 fois plus élevé suite à l’exposition à la fumée secondaire que le risque que pose l’exposition à tous les polluants contenus dans l’atmosphère.
  • Trois cigarettes brûlées une à une durant 30 minutes polluent 10 fois plus qu’un moteur de voiture moderne diesel qui fonctionne au ralenti pendant la même période de temps.
  • Pour libérer une pièce de toute trace de fumée et de ses composants toxiques, il faudrait un courant d’air de la force d’un ouragan.

Une fois la cigarette consommée, ses déchets sont extrêmement polluants. 

Quelques chiffres : 

  • 6 000 milliards : nombre de cigarettes produites chaque année
  • 12 ans : nombre d’années que mettent les filtres des cigarettes à se décomposer.
  • 4,5 milliards: nombre de mégots de cigarette dispersés sur la planète chaque années.(Pour rappel, nous sommes plus de 7 milliards d’habitant·es sur la planète). 
  •  40 % des déchets recueillis lors des campagnes internationales annuelles de nettoyage des villes et des plages sont des mégots.

Si je veux arrêter? 

Si tu décides d’arrêter de fumer, nous n’avons pas de remède miracle à te conseiller. Il faut que tu sois sûr·e de ta décision car c’est une question de volonté et de motivation. Assure toi d’être bien entouré, d’avoir un·e référent·e pour te confier. Selon ton niveau d’addiction tu auras peut être besoin d’aide.  N’hésite pas à contacter la plateforme Tabac Info Service  au 39 89.

Témoignage de Léa, 25 ans sur sa relation avec la cigarette.

Jette un œil à ces articles aussi !