amitié ados
A Définitions

Amitié

Amitié : nom féminin. Sentiment d’affection réciproque fondé ni sur l’attrait sexuel ni sur la parenté.

Mes amitiés sont trop précieuses

La majorité des chercheur·ses s’accordent à dire que l’amitié est super importante pour ton développement en tant qu’adolescent·e. À ton âge, tes ami·es sont tes premières relations sociales en dehors du cercle familial, ce sont les personnes dont tu choisis de t’entourer à un moment donné. Pour la première fois, c’est à toi d’entretenir tes amitiés et non plus à tes parents (ou garant·es).

Chez ses ami·es on cherche un miroir ou une complémentarité. Ta socialisation est essentielle à ton bien-être, tu vas tester le sentiment d’appartenance mais aussi de rejet et forger ton esprit critique. C’est grâce à l’amitié que tu vas traverser les premières épreuves sociales de ta vie : la trahison, la rupture, le chagrin, la confiance, la comparaison etc. L’important ce n’est pas forcément d’avoir beaucoup d’ami·es mais d’en avoir certain·es sur qui tu peux vraiment compter.

Il y a plein de types d’amitiés différentes : il y a les copain·ines d’enfance, les meilleurs copain·ines, les groupes d’ami·es, les amitiés fortes et ponctuelles. Parfois tu vas être proche de quelqu’un·e pendant un temps assez court. À l’inverse, tu vas peut-être te rapprocher très progressivement de personnes que tu appréciais peu au premier abord. Les amitiés sont fluides, profite tant qu’elles durent, prends soin de celles que tu veux garder et ne te culpabilise pas si vos chemins se séparent.

Parfois tu vas chercher à te faire des ami·es qui correspondent à qui tu veux être, parce qu’il/elles renvoient une image qui t’attire. Attention à rester sincère et ne pas oublier tes autres ami·es. 

Comment surmonter une dispute ?

Les disputes c’est normal dans toute relation, même si vous avez beaucoup de points communs ça arrive d’être en désaccord avec des ami·es. Si le désaccord est trop fort il ne sert à rien de forcer une relation qui ne vous convient plus. Si tu as mal agit (et même si tu n’est pas le·a seul·e!), excuse-toi et remets ton comportement en cause, vous n’en serez que plus proches à l’avenir!

En tout cas, nous on se connait depuis l’adolescence, on s’est beaucoup disputées et 15 ans après nous sommes encore amies! 

Comment je fais pour rester moi-même dans un groupe de pote ?

Tu auras sûrement plusieurs groupes de copain·ines dans ta vie. C’est super pour organiser des sorties, des soirées, bien rigoler. Il y a tout de même quelques aspects sur lesquels nous voulons attirer ton attention. S’il est possible de se faire influencer par une personne (voir Relation toxique), il est parfois difficile d’être en désaccord avec un groupe entier surtout quand il s’agit de personnes que tu estimes. C’est souvent avec des ami·es que tu feras tes premières expériences (sorties, bêtises, sexe, alcool, drogue…), reste fidèle à toi-même et à tes convictions, ne fais rien sans être prêt·e ou que tu n’as pas envie de faire. De même, ne mets pas la pression à un·e ami·e en lui disant qu’il·elle est nul·le, coincé·e etc si il·elle ne fait pas les mêmes choses que le groupe.

D’autres éléments peuvent distinguer les membres d’un même groupe comme l’argent, l’éducation, le milieu social dans lequel on grandit, la sexualité, la nationalité… Sois ouvert·e, tu découvriras peut-être des personnes avec des modes de vie ou des cultures différentes de la tienne. 

Les amitiés fille/garçon c’est possible ?

OUI. Un grand oui, c’est possible. C’est un peu un mythe sexiste qui perpétue cette croyance qu’un garçon et une fille ne peuvent pas être ami·es. Les blagues autour d’une amitié fille/garçon peuvent vite être lourdes et malvenues. On en profite pour te rappeler que si tu découvres qu’un·e de tes ami·es du même genre que toi est gay ou bi ou lesbienne ou pansexuel ça ne veut pas dire qu’il·elle veut te sauter dessus. De la même manière que tou·tes tes copains·ines hétéros ne veulent pas se jeter sur tous leurs ami·es hétéros.

Et les amitiés ambiguës alors ?

Les amitiés ambiguës ça nous connait! Surtout à l’adolescence. C’est parfaitement naturel d’être attiré·e par un·e ami·e ou de se lier d’amitié avec une personne parce qu’elle te plaît.
Les amitiés peuvent être super fortes, un·e ami·e proche c’est quelqu’un·e avec qui tu partages beaucoup de choses, notamment les plus intimes, vous créez une relation privilégiée, donc tomber amoureux de cette personne arrive plus souvent que tu ne l’imagines. Parfois, c’est super, vos sentiments amoureux sont réciproques! Parfois les choses sont plus compliquées. Si tu es amoureux·se secrètement alors le mieux c’est d’en parler quand tu seras prêt·e, sinon tu risques de souffrir pendant longtemps alors que tu pourrais avoir une bonne surprise, ou au moins savoir que tu peux passer à autre chose. 

Ce qui nous amène à… la friendzone. 

La friendzone — ou le fameux « je préfère qu’on reste ami·e »— c’est un concept un peu problématique parce qu’il part du principe qu’à partir du moment ou une personne est attirée par l’autre (ou amoureuse) alors la seconde lui doit la réciproque. Surtout quand il s’agit d’un garçon qui a un crush sur une fille. Ne pas accepter que l’amitié puisse être une relation valable si elle n’est pas accompagnée de plus c’est retirer à tous·tes le droit de refuser une relation sexuelle alors que cette personne est censée être “disponible”. Toi, tu n’es pas attiré·e par tous·tes ami·es, aussi proches soient-ils·elles, et bien c’est pareil pour tout le monde.

Ok, mais se faire tej par un·e pote c’est blessant

On est d’accord, mais ne pas plaire à un·e ami·e ne devrait pas remettre en cause votre relation d’amitié, cette personne ne t’aimera pas moins en tant qu’ami·e. Par contre, si pour toi ce n’est pas envisageable, tu peux prendre tes distances avec lui·elle. Fais au mieux pour te sentir bien petit à petit, même si c’est difficile pour ton·a ami·e d’accepter ta décision. Surtout, ne laisse personne jouer avec tes sentiments amoureux, tu n’as pas à te plier en quatre et faire des choses contre ton gré pour plaire à quelqu’un·e. 

Si c’est toi qui doit mettre un râteau à un·e ami·e

Ce n’est pas non plus facile comme position, mais rappelle-toi que tu es dans ton bon droit. Fais-le avec gentillesse mais reste clair·e, il n’y a rien de pire que de laisser espérer quelqu’un si tu es sûr·e de tes propres sentiments. Si ton ami·e souhaites s’éloigner et que tu as l’impression de le·a perdre, laisse-lui de l’espace, il·elle reviendra peut-être quand elle sera passé·e à autre chose. 

Comme dans n’importe quelle relation, ne force personne à faire qui que ce soit et ne fais pas culpabiliser une personne parce que tu ne lui plais pas alors que vous êtes ami·es. 

Je n’arrive pas à me faire d’ami·es, comment je fais ? 

Il est pas toujours évident de se faire des potes, surtout que le collège et le lycée ne pas toujours les endroits les plus bienveillants du monde. Peut-être que tu te sens bizarre, que tu es timide, ou que tu t’es disputé avec les quelques ami·es que tu avais. Pas la peine de chercher à coller aux stéréotypes pour rentrer dans le moule ou d’être trop sympa avec tout le monde pour plaire. Change d’air, inscris-toi à une activité, discute avec des gens en dehors de l’école, en dehors de préjugés qui peuvent te coller à l’école. Sois gentil·le, souriant·e, avenant·e si tu peux et intéresse-toi aux gens. Si tu sens que la personne est mal à l’aise, n’insiste pas, laisse lui le temps. L’amitié c’est à double sens, un pas vers l’autre, un pas vers toi.

Je crois que mon ami·e est en danger/détresse

Il peut arriver que tu aies un ami·e en danger, très déprimé·e,  qui est harcelé·e, qui ne s’alimente plus, dont les proches sont violents, qui prend beaucoup de drogue, qui se fait du mal intentionnellement… Le mieux que tu puisses faire c’est d’être présent·e pour lui et de ne pas le·a juger, il y a sûrement des choses que tu ne sais pas. Si vraiment cet·te ami·e est en danger alors tu peut prévenir quelqu’un·e même si tu as l’impression de trahir ton ami·e, il·elle te le revaudra plus tard.
Ce n’est pas ton rôle de trouver une solution. Souvent on a l’impression qu’on peut suffire à ses ami·es, mais tu es encore jeune et il y a des adultes formés pour tous les types de problèmes. Si tu n’oses pas prévenir ses parents, il y a des numéros que tu peux appeler anonymement.

Je n’arrive pas à me faire d’ami·es, comment je fais ? 

Il n’est pas toujours évident de se faire des potes, surtout que le collège et le lycée ne sont pas les endroits les plus bienveillants du monde. Peut-être que tu te sens bizarre, que tu es timide ou que tu t’es disputé·e avec les quelques ami·es que tu avais. Pas la peine de chercher à coller aux stéréotypes pour rentrer dans le moule ni d’être trop sympa avec tout le monde pour plaire. Change d’air, inscris-toi à une activité, discute avec des gens en dehors du cadre scolaire. Sois gentil·le, souriant·e, avenant·e si tu peux et intéresse-toi aux gens. Si tu sens que la personne est mal à l’aise, n’insiste pas, laisse-lui le temps. L’amitié c’est à double sens, un pas vers l’autre, un pas vers toi.

La team Brio ados

Jette un œil à ces articles aussi !